Masques respiratoires : une nouvelle publication de l'INRS

INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité - 14/03/2017 10:15:00


Réaliser des essais d'ajustement

Comment s'assurer qu'un masque respiratoire convienne à l'opérateur qui le porte ? En réalisant des essais d'ajustement. L'INRS publie l'aide-mémoire technique Protection respiratoire, réaliser des essais d'ajustement (ED 6273). Trois questions à Michèle Guimon, experte des appareils respiratoires à l'INRS.

A quoi servent les essais d'ajustement ?

Lorsqu'on a choisi un type de masque en fonction des paramètres liés aux polluants, du niveau de protection requis et des paramètres liés aux conditions d'utilisation, il faut ensuite vérifier, de façon individuelle, que le masque est adapté à la morphologie de chaque porteur : ce sont les essais d'ajustement. Ils doivent faire partie intégrante du processus de choix des masques. Il existe deux grands types de méthodes d'essais : les essais qualitatifs et les quantitatifs. Cette brochure définit les différents protocoles qui peuvent être mis en place en fonction du type d'essai choisi.

Sont-ils obligatoires en France ?

Depuis 2013, ces tests sont obligatoires pour l'amiante. C'est pourquoi ils se développent progressivement, en France. Cependant, jusque-là, il n'existait pas de protocoles français, les entreprises devaient appliquer des protocoles anglais ou américains et avaient besoin de conseils pour fixer les critères de réussite.

Comment et par qui sont-ils réalisés ?

Lors des essais d'ajustement, le porteur du masque exécute en général huit exercices différents comme respirer normalement, respirer profondément, parler ou fournir un effort physique modéré. Pour les essais quantitatifs, le résultat de mesure obtenu pour chaque exercice doit être supérieur à un coefficient d'ajustement minimum recommandé dans la brochure. Ces essais doivent être menés par une personne compétente en protection respiratoire, qui peut être un prestataire de service, le vendeur de l'appareil respiratoire ou le chargé de prévention en entreprise. Les connaissances et les capacités de la personne compétente sont définies dans la brochure.