Le retour de Christina kidnappée lorsqu'elle avait 3 ans

AED - Aide à l'Eglise en détresse - 01/08/2017 08:50:00

Irak, la fin de l'exil - « Comment ne pas se réjouir de cette libération qui a permis à Christina et à ses parents de se retrouver? Beaucoup de personnes ont prié depuis trois ans pour cet heureux dénouement. N'oublions pas toutes les autres victimes d'enlèvements pour lesquelles nous espérons également une prochaine libération. »
Marc Fromager, directeur de l'AED

Actuellement, l'AED est en train de reconstruire des maisons à Qaraqosh et aux alentours pour les chrétiens qui veulent revenir. 13 000 maisons à reconstruire !

Objectif du projet : Permettre aux irakiens chrétiens qui le souhaitent, de rentrer dignement et en sécurité chez eux dans les villages de la Plaine de Ninive, où leurs ancêtres ont vécu pendant des siècles.

Nous prions pour la famille de Christina, encore sous le choc de revoir leur fille. Un vrai miracle, une nouvelle naissance et une nouvelle vie. Dans la nuit du 6 au 7 août 2014, l'État islamique envahissait les plaines de Ninive en expulsant les chrétiens de leurs terres d'origine vers la région kurde, à l'exception d'un grand nombre d'entre eux qui furent bloqués là. Certains ont pu s'enfuir, mais plusieurs centaines d'autres sont restés emprisonnés sans que l'on sache ce qu'ils sont devenus depuis.

Parmi ceux qui sont restés après l'occupation de la région par l'État islamique se trouvaient M. Khonder Ezzo, sa femme Aida Hanna et leur fille Christina - qui avait trois ans à l'époque. Le 22 août 2014, l'État islamique a permis à Christina et d'autres familles de quitter Qarakosh pour rejoindre Erbil après avoir pillé leur argent et leur or. Un des soldats de l'EI a enlevé Christina des bras de sa mère. Les supplications de la mère auprès du soldat qui portait l'enfant, apeurée et en pleurs, sont restées sans réponses. Il donna l'ordre à la mère de remonter dans le bus en la menaçant de l'abattre. C'est la dernière fois que la mère vit sa petite fille jusqu'au 10 juin 2017.

Dans une interview de l'AED auprès du père Ignatius Offy, prêtre syrien catholique d'Ankawa, celui-ci évoque le retour de Christina.