[14 juillet] Caporal-chef Fanny, 30 ans, 152e régiment d'infanterie, pilote de VBCI

Florence PARLY - Ministère des Armées - 10/07/2018 16:25:00


À quelques jours du défilé sur les Champs-Elysées, la rédaction est allée à la rencontre de celles et ceux qui descendront la plus belle avenue du monde ce 14 juillet 2018. Aujourd'hui, découvrez le rôle du caporal-chef Fanny, pilote de VBCI (véhicule blindé de combat d'infanterie). Derrière son épais blindage, elle nous raconte les moments les plus marquants de sa carrière militaire, ainsi que son ressenti à l'approche du jour J.

Depuis le collège, l'uniforme m'a toujours attiré ; pour moi, il représente le dépassement de soi, la rigueur, le travail en équipe, l'entretien physique et l'aventure. Lorsque vous êtes enfant et que vous voyez passer un groupe de militaires dans la rue, vous les remarquez immédiatement. Personnellement, quand des moments comme celui-ci arrivait, je ressentais tout de suite beaucoup d'admiration et de respect pour ces personnes. Je me disais que plus tard, je voudrais être comme eux.

Caporal-chef Fanny, 30 ans, 152e régiment d'infanterie, pilote de VBCI
C'est pourquoi je me suis aussitôt engagé dès mes dix-huit ans. J'ai fait mes classes à Colmar, en Alsace, au 152e régiment d'infanterie. Dès mon arrivée, j'ai su que j'avais fait le bon choix.

J'ai commencé en tant que simple fantassin. Et puis j'ai découvert les véhicules blindés. À l'époque, le régiment disposait d'AMX-10 RC. J'ai tout de suite éprouvée l'envie de conduire ce monstre de dix-sept tonnes.

J'ai donc décidé de suivre une formation de deux ans qui m'a donné, en 2009, la qualification de pilote de blindés. Durant cette formation, j'ai appris à conduire des AMX-10 RC bien sûr, mais aussi des VAB (véhicule de l'avant blindé), des PVP (petit véhicule protégé) et enfin, des VBCI (véhicule blindé de combat d'infanterie).

Piloter un VBCI donne la même sensation que conduire un gros camion. On y transporte des fantassins qu'il s'agit de déposer au plus près d'un objectif, pendant que les autres blindés effectuent des tirs de couverture grâce à leur canon de 25mm.

Pour disposer de la qualification pilote de VBCI, il est recommandé d'avoir son permis poids lourd depuis plus de six mois. Cette expérience permet de mieux se familiariser avec cet engin de 24 tonnes. L'apprentissage dure ensuite deux semaines, le temps de s'accoutumer à la conduite du véhicule et surtout, de maîtriser les connaissances techniques et mécaniques.

Après tant d'années de travail, c'est un honneur pour moi de participer à cette fête mythique ; c'est la première fois pour moi que je vais parader sur la plus belle avenue du monde et c'est une immense fierté, pour moi et ma famille. J'ai un petit peu d'appréhension, mais avec les nombreuses répétitions que nous allons effectuer, je suis certaine que tout vas bien se passer.