GUYANE : Un nouvel hôpital à Saint-Laurent-du-Maroni ouvre en octobre 2018

CER Comité Européen des Régions - 29/08/2018 16:25:00


Vétusté des locaux, saturation : le Centre hospitalier de l'ouest guyanais est à bout de souffle. La construction d'un nouvel hôpital à Saint-Laurent-du-Maroni permettra d'améliorer significativement l'offre de soins et de répondre aux enjeux liés à la croissance démographique dans l'ouest guyanais. L'établissement devrait ouvrir ses portes en octobre 2018.

Quand pousser les murs est impossible, il faut bâtir. Surtout quand la pression démographique frappe à la porte. L'ouest guyanais est la partie du territoire qui connaît la plus forte poussée démographique, avec un taux annuel de croissance de 2,6 % entre 2010 et 2015 pour la seule ville de Saint-Laurent-du-Maroni. L'emplacement de la commune, à la frontière du Suriname, est également propice aux flux de populations. La deuxième ville de Guyane est une localité carrefour, caractérisée par une forte mobilité des habitants de part et d'autre du fleuve Maroni. Le nombre de patients pris en charge par le Centre hospitalier de l'Ouest guyanais (CHOG), en évolution constante, reflète cette réalité.

Nouvel hôpital, équipements dernier cri

Le CHOG est aujourd'hui saturé et sous-équipé pour assurer une offre de soins de qualité. Classés monument historique, les bâtiments actuels ne pouvaient être ni étendus ni aménagés de façon adéquate. D'où la décision de construire un nouvel hôpital, avec l'appui de l'AFD. Le bâtiment comptera 361 lits et des équipements de pointe répartis sur 28 000 m2. L'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes et l'unité de soins de réadaptation seront maintenus sur le site d'origine.

La construction d'un nouvel hôpital à Saint-Laurent-du-Maroni permettra non seulement de prendre en charge les patients dans de meilleures conditions de sécurité, d'hygiène et d'accueil, mais aussi d'accroître l'attractivité du territoire pour les professionnels de santé. Un effet secondaire très positif dans une région marquée par un déficit de personnel médical.

Vers une coopération renforcée avec le Suriname

Le nouveau CHOG permettra également de développer la prévention, le dépistage, l'éducation thérapeutique, la prise en charge médicale et paramédicale. Le service de maternité de Saint-Laurent-du-Maroni, l'un des plus importants de France, disposera quant à lui d'un environnement adapté pour poursuivre pleinement son activité.

Par ailleurs, l'ouverture de l'hôpital d'Albina au Suriname voisin, peu de temps après celle du CHOG, laisse envisager une coopération sanitaire renforcée entre les deux territoires. L'AFD prévoit donc d'accompagner l'effort de rapprochement des deux établissements pour une meilleure gestion des flux de patients, basée sur la complémentarité des savoir-faire et des filières de soins. En appuyant les initiatives de part et d'autre du fleuve, les agences de Cayenne et de Paramaribo contribueront au développement de synergies au niveau régional. En Guyane plus encore qu'ailleurs, la santé n'a pas de frontière.


CER Comité Européen des Régions


Le Comité des régions est la voix des régions et des villes dans l'Union européenne.

350 membres - élus locaux et régionaux des 28 États membres de l'UE.
6 commissions se partagent des compétences dans les domaines politiques suivants, conformément aux traités:
- emploi, formation professionnelle, cohésion économique et sociale, politique sociale, santé;
- éducation et culture;
- environnement, changement climatique, énergie;
- transports et réseaux transeuropéens;
- protection civile et services d'intérêt général.

6 sessions plénières par an.
Plus de 50 avis par an sur la législation de l'UE.
Plus de 40 consultations de parties prenantes par an.
Plus de 300 manifestations par an.

Président du Comité des régions

Karl-Heinz Lambertz
Karl-Heinz Lambertz a été élu président du Comité européen des régions (CdR) en juillet 2017, après en avoir exercé les fonctions de vice-président durant un mandat de deux ans et demi. Il est également membre du Sénat belge, en tant que représentant de la Communauté germanophone.Nathalie Vandelle
Tél. +32 (0)2 282 24 99
nathalie.vandelle@cor.europa.eu