L'EQUIPE DE FRANCE DE CONCOURS COMPLET 3E APRÈS LE CROSS

FFE - Fédération Française d'Equitation - 17/09/2018 18:45:00

Toujours très attendu tant par les cavaliers que par le public, le cross des Jeux équestres de mondiaux de Tryon a tenu ses promesses. L’équipe de France a réalisé une vraie démonstration et remonte en 3e position d’un classement provisoire largement chamboulé pour la plupart des nations leaders. Tous les cavaliers de l’équipe de France sont venus prêter main forte dans l’air de récupération des chevaux dans une ambiance d’équipe et avec un esprit bleu phénoménal. Pas en reste, les deux finalistes du reining ont une nouvelle fois rempli leur contrat et Mathieu Buton entre même dans le Top 10 ! Retour sur une journée de folie à Tryon.
Temps forts du samedi 15 septembre - Jour 4
CONCOURS COMPLET
Astier Nicolas ©FFE/PSV
Thibaut Vallette LCL ©FFE/PSV
Sidney Dufresne ©FFE/PSV
 
Premier concurrent pour l’équipe de France, l’adjudant Donatien Schauly, en selle sur Pivoine des Touches JO/JEM parvient à réaliser un très beau tour sans-faute aux obstacles. Il boucle le parcours en 10min25, ajoutant 10 pts de pénalité à son score, pour un total de 39,30 pts. Aussitôt le pied à terre, et après avoir pris soin de sa jument, l’ouvreur des Bleus a pu partager des informations cruciales sur le parcours avec le staff et ses coéquipiers, permettant à l’entraîneur national Thierry Touzaint d’aiguiller ses troupes pour la suite de l’épreuve.
Réaction de Donatien Schauly ADJ : « C’est un parcours que j’ai réussi à réaliser comme je l’avais prévu, notamment sur le plan technique. Sur le plan tactique, j’ai perdu un peu plus de temps que ce que j’avais imaginé. La montée en fin de parcours fatigue pas mal les chevaux. Il faut accepter de perdre un peu de temps pour les laisser souffler. Je l’avais prévu dans ma stratégie de départ. Le premier gué nous a fait perdre beaucoup de temps. Pour l’instant le terrain tient très bien. Il faudra voir comment ça se passe s’il se met à pleuvoir. La consigne était d’arriver sans pénalité, de prendre les marques et de donner les bonnes infos aux coéquipiers. »
Maxime Livio, 2e à s’élancer pour la France se déjoue des difficultés du parcours avec Opium de Verrières JO/JEM. Il franchit la ligne d’arrivée en 10min05, soit 2 pts de pénalité pour un total de 32,10 pts.
Réaction de Maxime Livio : « Je dois vraiment remercier Opium qui a vraiment été très généreux. Toute la partie du bas tourne beaucoup, j’ai essayé de le faire dans le galop pour que ce soit le plus facile possible. En bas de la côte, je pense que j’avais 15-20 secondes de retard. Je me suis dit que c’était le seul moment où je pouvais regagner du temps. J’ai essayé d’écouter mon cheval pour ne pas demander plus que ce qu’il pouvait donner, mais il était vraiment présent. A chaque fois que je lui demandais « tu peux un peu plus » il me répondait ok, je l’ai laissé souffler en haut et il est reparti de lui-même et c’est allé au bout. On l’a fait ensemble mais mon cheval a été formidable, je suis super content ! »
Les couples se succèdent au rythme soutenu d’un départ toutes les 3 minutes. C’est au tour du double médaillé de Rio Astier Nicolas et de son prometteur Vinci de la Vigne JO/JEM, 9 ans, de s’élancer en individuel. Classé 9e ex-aequo après le dressage, le Tricolore fait une véritable démonstration de cross. Du rythme, de beaux sauts et un chronomètre de 10 minutes, un parcours parfait de bout en bout qui les place en tête au provisoire.
Réaction d’Astier Nicolas en sortie de piste : « Ce cross était très bien. Vinci a beaucoup donné, il était très facile. Il a montré un peu de fatigue sur la fin, mais comme les grands chevaux peuvent le faire, il est allé puiser dans ses tripes les dernières forces pour aller au bout du parcours. Il s’est battu avec moi et c’était un régal. »
Les cross des grands championnats réservent toujours des surprises et des déconvenues pour les équipes de tête se sont vite enchainées, à commencer par la leader du dressage l’Allemande Julia Krajewski qui essuie un refus et ajoute 28,4 pts à son score de dressage. L’Australien Christopher Burton et le Néo-zélandais Mark Todd se laissent eux aussi piéger par le parcours.
Au tour du couple olympique Thibaut Vallette LCL et Qing du Briot*ENE-HN JO/JEM d’entrer dans la boîte de départ. Ils ont alors toutes les informations de leurs coéquipiers pour aborder le parcours. Nouvelle démonstration du couple olympique qui fait preuve d'une fiabilité sans faille jusque là dans les grands rendez-vous de l’équipe de France. Il rentrent en 10min03 et ajoutent seulement 1,2 pt à leur score de dressage pour un total de 26,8 pts.
Réaction de Thibaut Vallette en sortie de piste : « Qing a une grosse foulée et il n’est pas toujours très maniable, mais là sur tout le bas du parcours il a été assez facile et du coup j’ai pu avancer, ce que je n’arrive pas toujours à faire. Il a été très sûr dans chacun de ses sauts, il n’a pas été ému. Je l’ai senti un peu fatigué en haut de la côte, j’ai fait attention à le laisser souffler, mais il a un gros cœur et il a fini avec son courage et toute la bonne volonté qui le caractérise. On va bien s’occuper de lui pour qu’il récupère de ses efforts avant le CSO. »
Dernier couple en piste pour la France, Sidney Dufresne et Trésor Mail JO/JEM ont eux aussi réussi le sans-faute. Avec un chrono de 10min10 ils sont pénalisés de 4 pts, pour un total de 32,9 pts qui les fait remonter en 19e position au classement provisoire.
Réaction de Sidney Dufresne en sortie de piste : « Je suis vraiment très content. Trésor a été exceptionnel. Je suis juste un peu déçu de moi car en partant plus vite, j’aurai pu le faire rentrer dans le temps sans le mettre plus à l’effort. J’espère malgré tout qu’on va pouvoir rapporter une médaille par équipe. »
Au soir du cross, la France remonte d’une place en 3e position avec un total de 91,8 pts. L’Angleterre prend les commandes avec 80,8 pts, suivie de l’Irlande avec 89 pts. Du côté du tableau individuel, Thibaut Vallette LCL est 4e à 3,5 pts de la tête et Astier Nicolas 5e à 3,9 pts de la leader allemande Ingrid Klimke. 
Repos et récupération pour tous avant l’inspection des chevaux qui aura lieu dimanche et le test de saut d’obstacles qui se tiendra finalement lundi en raison des conditions météorologiques difficiles attendues dimanche.

Réaction du sélectionneur national Thierry Touzaint :
« Pour le moment on a une belle 3e place, on est assez heureux car il y a de belles nations à battre. On s'en est bien sorti, il y avait des pièges, on ne s'est pas fait piéger. Tous nos chevaux sont sans incident, c'est du bon boulot. Les Anglais sont allés plus vites que nous mais il fallait qu'on protège notre qualification pour les Jeux olympiques. On est bien parti pour accrocher une médaille, j'espère qu'on va aller au bout car il reste encore deux tests : la visite vétérinaire et le saut d'obstacles. Les chevaux ont bien couru dans l'ensemble, notre stage final de préparation a été très profitable. Le temps et le terrain ont été bons ce qui était primordial pour nos chevaux car dans notre sport ce qui est important c'est de les protéger et ça a été le cas. Concernant Astier, il aurait mérité d'être dans l'équipe mais je ne pouvais pas avoir une équipe à cinq malheureusement. Son cheval avait juste moins d'expérience que les autres même si lui en a beaucoup. L'objectif maintenant c'est de décrocher cette médaille voire deux puisque les individuels sont à moins d'une barre de la tête. »
 
Donatien Schauly ADJ. ©FFE/PSV
 
Retrouvez les start-lists et résultats : ici
Reining
Samedi après-midi, le clan tricolore était réuni pour soutenir les deux Français qualifiés dans la finale individuelle de reining des Jeux équestres mondiaux de Tryon 2018. Pour leur première participation dans un événement de cette envergure, Mathieu Buton et Axel Pesek ont fait monter la température dans le manège, en réalisant deux très beaux patterns, pour le plus grand plaisir de leurs supporters déchaînés.
Axel Pesek et Uncle Sparky, propriété de son cavalier, s’étaient qualifiés lors de la consolante grâce à une très bonne note de 222,5 pts synonyme de 2e place dans cette manche ! Fort de cette belle performance, le jeune reiner, déjà champion du monde Juniors en 2017, s’est élancé plus motivé que jamais en 4e position dans cette finale à 22. Après un très bon ride noté 220,5 pts, Axel reste sur son nuage.
Axel Pesek en sortie de piste : « Le pattern de la finale convient très bien à Sparky. C’est un cheval qui stoppe très fort, donc un stop de plus ça m’aide à prendre des points et ça le met dans l’ambiance tout de suite pour spinner après. C’est aussi un de ses points forts. Il aime courir sur les cercles donc avoir deux cercles d’affilée ça lui laisse la place de s’exprimer et j’ai pu beaucoup plus le lâcher que les deux autres jours. Il est exceptionnel. Le bilan est complètement positif, ces Jeux équestres mondiaux pour Sparky et moi sont exceptionnels ! Maintenant, il va avoir des vacances et du repos ! »
Mathieu Buton et Gunna Sassya, propriété de Katheryn Goodlin, avaient obtenu leur billet pour la finale dès la première manche qualificative. Ils réalisent à leur tour un beau pattern et obtiennent la note de 222 points qui leur permet de terminer dans le Top 10 de ce championnat du monde.
Mathieu Buton en sortie de piste : « C’est fabuleux d’être ici, il n’y a pas d’autre mot ! L’ambiance, le public, c’est incroyable ! Le support et le nombre de messages qu’on a reçu de la part des supporters en France, ça fait chaud au cœur et ça donne vraiment envie de travailler dur pour faire du beau reining et essayer d’apporter quelque chose à notre pays et notre drapeau. C’est une expérience incroyable que je n’oublierai jamais. C’était ma première participation aux Jeux et j’espère qu’il y en aura d’autres. Je suis très fier de mes compères cavaliers, ils ont tous fait un super boulot. J’ai eu la chance de faire la finale mais ils méritaient tous d’y être aussi. Aujourd’hui dans cette finale, j’étais là pour tout le monde et je pensais à tout le groupe. On est là tous ensemble pour aller jusqu’au bout, je suis très fier d’Axel qui, à seulement 18 ans, a fait une très belle prestation et nous a impressionnés. Chapeau ! Mon cheval était super, ça restera inoubliable j’ai pris beaucoup de bonheur. »
Le bilan des JEM du sélectionneur national, Guy Duponchel : « Je suis très content car on a une équipe de cavaliers qui s'est très bien comportée. Ils ont tous fait leur job, ils sont 6e exaequo, c'est super. Avoir deux cavaliers dans la finale individuelle, c'était formidable. Les chevaux étaient peut-être un peu fatigués mais ils ont malgré tout fait de très bons patterns. Tous les cavaliers français ont fait leur job. Tout le travail fait depuis dix ans avec la Fédération paye, le reining ne cesse d'évoluer en France. »
Axel Pesek. ©FFE/PSV
Retrouvez les start-lists et résultats : ici
Programme dimanche 16 septembre - Jour 5

Concours complet
Rendez-vous demain dès 15 heures (heure locale) pour l'inspection des chevaux.

 

FFE - Fédération Française d'Equitation

Serge Lecomte
Président



Parc Equestre
41600 LAMOTTE
02.54.94.46.46

Mathias Hebert
Directeur de la Communication
mathias.hebert@ffe.com