L'ÉQUIPE DE FRANCE DE SAUT D'OBSTACLES DÉMARRE FORT ET LES VOLTIGEURS PRÉSENTENT LEUR PROGRAMME LIBRE

FFE - Fédération Française d'Equitation - 20/09/2018 16:55:00

 

Ce mercredi a signé l’entrée en matière des cavaliers et chevaux de saut d’obstacles à Tryon. Dans la première épreuve de vitesse, les quatre Tricolores jouent groupés. Le meilleur couple français du jour n'est autre que le couple champion olympique par équipe, Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise*HDC JO/JEM. En voltige, trois Tricolores se qualifient pour la finale individuelle qui se disputera jeudi et samedi.

Temps forts du mercredi 19 septembre - Jour 7
 
SAUT D’OBSTACLES


Nicolas Delmotte. ©FFE/PSV
Alexandra Francart. ©FFE/PSV
Alexis Deroubaix. ©FFE/PSV
Kevin Staut.©FFE/PSV
Le coup d’envoi des épreuves de saut d’obstacles a été donné ce mercredi à Tryon avec une première épreuve de vitesse. Le parcours de 14 obstacles, dont trois combinaisons dites « doubles » a permis de départager d’entrée les 124 partants. Sur cette première épreuve, les barres renversées sont transformées en secondes de pénalités qui viennent s’ajouter au chronomètre. Le meilleur couple à l’issue de cette épreuve souvent appelée « chasse » est celui dont le chronomètre est le plus bas.
Premier tricolore en piste, Nicolas Delmotte et Ilex VP JO/JEM ouvrent le bal des sans-faute pour le clan français. Il sort de piste avec un bon chronomètre de 81,70 secondes.
Nicolas Delmotte en sortie de piste :  « Je suis très content, mon cheval sautait vraiment super. Le parcours est très agréable à monter. C’est déjà un parcours délicat, qui est déjà assez haut et assez fautif. Je suis très content d’avoir ouvert ce parcours. On avait prévu à la reconnaissance avec Philippe Guerdat de partir dans un très bon galop et de le garder du début jusqu’à la fin et c’est ce que j’ai réussi à faire. Ilex est un cheval qui a une très bonne tête, il est très intelligent, il se plaît souvent sur toutes les pistes. Je le sens en forme, je le sens à l’aise, je le sens vraiment bien. »

Alexandra Francart, s’est élancée une trentaine de chevaux plus tard. En selle sur son bai Volnay du Boisdeville JO/JEM, elle boucle elle aussi un très beau parcours sans toucher une barre, dans le temps de 82,75 secondes.
Alexandra Francart en sortie de piste :  « Je suis très heureuse, très satisfaite. Heureuse de mon cheval et de mon équitation. Je suis bien contente d’être rentrée aussi bien dans mon championnat même si ce n’est que la chasse mais c’est toujours agréable mentalement de faire un parcours correct. Concernant l’équipe, tout le monde va bien, les chevaux vont bien, je suis assez confiante pour tout le monde. Volnay n’est jamais trop sorti de sa zone de confort dans le galop cette saison à l’occasion des Coupes des nations, c’est donc ce que je craignais un peu sur ce parcours là mais j’ai réussi à trouver le bon tempo aujourd’hui sans le mettre dans le rouge. Après Volnay est fait pour sauter, tant que le parcours est monté et que la piste est bonne, tout lui convient. »

Alexis Deroubaix, le « petit jeune » de l’équipe, et son gris Timon d’Aure JO/JEM surfent sur la vague bleue et bouclent eux-aussi le tour sans aucune pénalité en 83,09 secondes.
Alexis Deroubaix en sortie de piste : « C’est déjà un parcours assez difficile qui est assez fautif. Ce n’est pas non plus énorme mais pour être dans le coup, il faut galoper un peu. J’avais pour objectif de prendre un  peu plus de risques, je m’en veux un peu mais le cheval a vraiment très bien sauté. Timon était un petit peu trop guerrier aujourd’hui donc je pense que demain ce sera un peu plus facile. On fait tous un bon départ, c’est motivant pour la suite mais rien n’est joué pour le moment, il ne faut rien lâcher. »

Enfin, derniers en piste pour les Bleus, les champions olympiques par équipe, Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise*HDC JO/JEM ont également fait une entrée en matière remarquée. Le couple, pilier de l’équipe de France depuis plusieurs années, enchaîne le parcours avec une facilité et une rapidité qui laisse présager le meilleur. Une touche malheureuse sur le dernier obstacle entraînant une barre à terre les pénalise de 4 secondes. Malgré cette faute, et avec un total de 80,08 secondes, les « patrons » signent tout de même le meilleur chronomètre pour l’équipe de France.
Kevin Staut en sortie de piste : « J’ai vraiment un sentiment partagé. Je suis très fier et très content de Rêveur qui a fait un travail magnifique. Je m’en veux énormément de cette faute sur le dernier, c’est une faute d’équitation, le cheval n’y était pour rien. On était bien en harmonie tout le début de parcours, on était assez rapides, on avait le meilleur chronomètre mais sans forcer. J’ai décidé d’assurer un peu le dernier, c’était mal monté de ma part. Je suis très content de lui, très énervé après moi mais ça ne pénalise pas trop l’équipe c’est le plus important. Avec un cheval de cette expérience et qui saute comme il sautait aujourd’hui, je ne dois pas faire ce genre d’erreur. Pour l’équipe, tous les chevaux ont très bien sauté, on va voir comment ils vont récupérer, surtout les deux qui ont sauté cet après-midi. La journée a été bonne pour nous, les trois bons scores assurés par mes coéquipiers m’ont permis de prendre un peu de plus risques. Notre objectif reste d’être dans les six premiers vendredi afin d’obtenir notre qualification pour les Jeux olympiques sans s’occuper des autres et en essayant de monter le mieux possible. »
« C'est plutôt une bonne entrée en matière. Il ne faut pas oublier que nous sommes aux championnats du monde, qu’on avait trois cavaliers qui débutaient à ce niveau d’épreuve et qui n’avaient participé à aucun championnat donc c’est certain qu’ils étaient un peu tendus mais cela ne s’est pas vu dans leur équitation. Ils ont fait exactement ce qu’on leur a demandé. On ne voulait pas prendre trop de risques aujourd’hui. Etre en tête de la chasse, cela nous est souvent arrivé mais c’est compliqué à défendre après. Avec ces chevaux-là, il ne fallait pas rentrer dans le rouge, c’est ce qui est arrivé avec les trois. Kevin a joué la gagne, il a fait une malheureuse faute sur le dernier. Une petite incompréhension mais son cheval sautait très bien donc c’est un bilan d’ensemble plus que positif.
J’aimerais bien que mes chevaux restent dans cet état de forme. Mes cavaliers sont bons, mes chevaux sont bons aussi et comme ça va aller crescendo dans les difficultés, j’aimerais bien qu’on puisse passer. J’ai toujours dit que le but ou le rêve, ce serait de décrocher la qualification pour les Jeux. Parmi les 24 équipes au départ, il n’y a plus beaucoup de petites équipes. Il faut donc essayer de voir demain ce que l’on peut faire. Il faut essayer d’être le mieux possible. La journée va être encore longue. Il va encore faire très chaud. On a peur de la réaction des chevaux. Aujourd’hui, ils étaient frais mais plus la semaine va avancer plus nous aurons des problèmes. Rien n’est joué. Il faut essayer de faire une bonne journée demain. Demain soir, il faut déjà rester dans les dix meilleures équipes. C’est pour cela qu’on est là.
»

VOLTIGE



Manon Noël. ©FFE/PSV
Clément Taillez. ©FFE/PSV
Vincent Haennel. ©FFE/PSV
Lambert Leclezio. ©FFE/PSV
Deuxième jour de compétition dans le manège de la voltige, avec cette fois les programmes libres.
Chez les femmes, Manon Noël, légèrement blessée à la suite de son programme imposé de la veille, ne peut éviter la chute en toute fin de programme. Elle remonte tout de même pour effectuer sa sortie, mais le cœur n’y est plus. Au cumul des deux jours, elle obtient le score de 7,073 pts.
Réaction de Manon Noël en sortie de piste : « Je suis super déçue. Je ne partais pas à 100% de ma forme physique puisque je me suis fait mal au genou sur ma réception lors de l'imposé hier. Malgré cela, je pensais y arriver parce que ma détente s’était bien passée et que je sentais que cela pouvait le faire et que ça ne me poserait pas de problème a priori. Du coup, le début de programme ne se passe pas trop mal et sur l’une des dernières figures, mon cheval lève les fesses, me déstabilise un peu et je tombe. Il ne me restait plus que ma sortie à faire. Je suis juste remontée pour faire la sortie. À partir du moment où on a eu une chute, on sait que c’est fini. Cela me coûte ma place en finale, c’est le jeu mais je pensais vraiment pouvoir défendre ma place en finale et montrer de belles choses. »

Chez les hommes, c’est un Clément Taillez entièrement tatoué qui entre dans l’arène pour son programme libre. Le « bad boy » réalise un beau programme et obtient la note de 8,236 pts. Il conclut ce libre à la 6e place. Au cumul des deux épreuves, il totalise 7,983 pts.
Réaction de Clément Taillez en sortie de piste : « C’est un programme plutôt réussi, je suis plutôt content de moi car j’ai eu un stage de préparation assez compliqué lié à une blessure. J’ai réussi depuis à passer plusieurs paliers mentalement pour proposer quelque chose de propre aujourd’hui. En championnat on arrive normalement avec un programme rôdé, qu’on récite. Ce n’est pas mon cas, je suis obligé de travailler en même temps que mes présentations. Je n’ai donc pas encore énormément de plaisir mais ça va venir au fur et à mesure. On va faire un bon débriefe, plus la confiance accumulée, ça devrait être mieux samedi. »

Au tour ensuite de Vincent Haennel, alias Tintin, de faire son entrée en piste pour son libre. Il présente lui aussi un très beau libre, surpasse son compatriote et décroche une note de 8,416 pts, qui le classe 5e. Il obtient à l'issue de ses deux programmes un total de 8,281 pts.
Réaction de Vincent Haennel en sortie de piste : « Ça ne s’est pas trop mal passé. Il y a eu un petit déséquilibre à un moment donné mais au final, c’est un bon programme sur lequel je me sens vraiment à l’aise. Pour la suite, on n’a plus qu’à lâcher les chiens, continuer sur notre lancée, faire des programmes propres et corriger quelques petites erreurs sur le deuxième libre et faire un bon technique. J'aurai aussi plus de repères avec Ultra Chic*HDC, ce qui va peut-être me permettre de mieux gérer les choses. »

Enfin, le jeune Lambert Leclezio a lui aussi proposé son programme libre aux juges des championnats du monde et obtient 8,832 pts. Il totalise 8,636 pts au cumul du programme imposé et du programme libre de ces deux premières journées.
Réaction de Lambert Leclezio en sortie de piste : « J’aurais pu mieux faire aujourd’hui, certains mouvements n’étaient pas au top, j’ai d’ailleurs pris pas mal de points de pénalité dessus. Concernant ma note, elle n’est pas mauvaise mais j’ai fait mieux toute la saison alors on va essayer d’améliorer ça. On va essayer d’être plus vigilant sur deux ou trois points pour samedi. »
La réaction de Davy Delaire, sélectionneur national : « Pour Manon c’est une déception. Elle fait un bon imposé mardi, un très bon début de libre aujourd’hui mais qui chute malheureusement à 4 secondes de la fin sur une petite mésentente avec son cheval du coup, elle ne sera pas à la finale. C’était notre objectif, nous sommes tous très déçus. Concernant les garçons, on n’a pas mal travaillé. Clément revient de blessure et il a déroulé là son premier libre complet depuis le mois de juillet donc c’est plutôt très bien. Ça a été aussi compliqué pour Vincent qui a dû changer de cheval deux semaines avant le départ mais il a réussi son pari en sortant le 5e libre, c’est plutôt très bien. Quant à Lambert, il fait du bon boulot, un petit peu tendu avec une faute importante au début de passage qui le crispe sur la fin du programme. On est encore dans la course au podium mais il va devoir être un petit peu plus délié s’il veut vraiment prendre l’ascendant sur ses concurrents directs. Le niveau est très haut chez les garçons. Les étrangers ont de très bons chevaux et nous souffrons d’une cavalerie  un peu vieillissante, c’est à nous d’être plus forts. Le programme technique de jeudi est le plus compliqué qui en général chamboule beaucoup les classements. C’est le programme qui convient le mieux à Lambert. Si on parvient à présenter un programme propre, il peut vraiment créer une vraie marche avec les autres. »

Contact Presse sophie.aujard@ffe.com / 02 54 94 46 78 Fédération Française d'Equitation
Parc équestre fédérale - 41600 Lamotte

 

FFE - Fédération Française d'Equitation

Serge Lecomte
Président



Parc Equestre
41600 LAMOTTE
02.54.94.46.46

Mathias Hebert
Directeur de la Communication
mathias.hebert@ffe.com