Les 26 Bleues pour préparer la Golden European League

Fédération Française de Volley-ball - 09/05/2019 09:00:00


La saison internationale de l'équipe de France féminine débutera fin mai avec la Golden European League pour laquelle Emile Rousseaux, le sélectionneur, a convoqué 26 joueuses. Il explique ses choix.

Comme il l'avait dit aux internationales qu'il avait rencontrées lors du premier stage l'année dernière, Emile Rousseaux veut que toutes les joueuses appelées à porter le maillot de l'équipe de France et donc à s'inscrire dans le projet Génération 2024 aient du temps de jeu dans leurs clubs respectifs. "Le point positif, c'est que depuis la saison dernière, les choses ont évolué dans le bons sens avec plus de filles qui ont fait l'effort de bâtir un plan de carrière correspondant à l'ambition 2024, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de projet 2024 possible si on ne joue pas dans le six majeur de son équipe. Je pense par exemple à Nina Stojiljkovic, à Lucille Gicquel ou à Julie Oliveira Souza, qui se sont mises en état de marche par rapport à 2024, elles ont compris que, en plus des quatre mois avec l'équipe nationale, il y a sept mois avec le club qui sont tout aussi déterminants pour leur développement".

Le technicien belge a cependant encore retenu quelques joueuses ayant peu joué en club cette saison, mais il prévient : "J'ai donné un répit à certaines parce qu'elles étaient liées par un contrat et ne pouvaient pas forcément changer de club l'année dernière, mais à la fin de leur contrat, il faut qu'elles prennent des décisions plus en adéquation avec une vraie ambition de jouer, je citerais par exemple Lisa Jeanpierre, Bruna Pezelj ou Clara Martin."

Autre élément clé dans la réflexion du sélectionneur des Bleues, la nécessité de "continuer à voir un maximum de joueuses parce que la prochaine olympiade commence dès 2020". D'où les convocations des passeuses Mallory Caleyron-Steux et Pauline Martin (à ne pas confondre avec la centrale de Venelles, également sélectionnée), de la pointue Maéva Orlé, de la réceptionneuse/attaquante Veronika Hudima, les trois dernières ayant fait le pari de l'étranger cette saison (Martin et Orlé en Finlande, au HPK Hameenlinna, Hudima en Grèce, à l'Aris Thessaloniki). "Mallory Caleyron-Steux était blessée l'an dernier, mais disponible cet été, Pauline Martin et Maëva Orlé ont osé s'expatrier et ont joué la Champions League, Veronika Hudima s'est aussi expatriée, ce sont des filles qui ont fait des efforts pour changer de culture et se remettre en question, elles méritent d'être vues", poursuit Emile Rousseaux.

Ce dernier a également fait appel à la Mulhousienne Leandra Olinga-Andela, récemment naturalisée française. "C'est une bonne chose, Leandra joue dans le six majeur de son équipe, et pas n'importe quelle équipe. Si Magali Magail estime qu'elle mérite de jouer, c'est qu'elle a des qualités. Ce n'est certes pas la plus grande pour une centrale, mais elle a beaucoup d'explosion et d'intuition qui peuvent apporter beaucoup au groupe France." Emile Rousseaux a également convoqué de très jeunes joueuses, comme la centrale d'Evreux Constance Plat (19 ans), une première pour elle, ou des filles actuellement à l'IFVB et déjà vues cet hiver lors de la fin des qualifications pour l'EuroVolley 2019, la réceptionneuse-attaquante Manon Moreels et la libero Juliette Gelin.

Autant de joueuses qui pourraient évoluer cette saison en Golden European League - la France est dans la poule C avec la Croatie, la Hongrie et l'Autriche, six matchs du 25 mai au 15 juin -, le sélectionneur ayant prévu de mettre quelques internationales au repos : Christina Bauer et Alexandra Dascalu sont ainsi exemptées de cette compétition et rejoindront le groupe pour la préparation de l'EuroVolley en juillet, tandis que d'autres seront ménagées dans un premier temps : "On va faire souffler des filles qui en ont légitimement besoin parce qu'elles ont enchaîné saison internationale et saison en club sans quasiment de repos, avec en plus des coupes européennes à disputer. C'est important de les protéger pour éviter des blessures."

Un pré-stage a débuté dès le 1er mai au CREPS de Toulouse pour les joueuses ayant terminé leur saison en club avant les playoffs, le groupe sera ensuite réuni à partir du 14 mai à Vichy.


LA LISTE DES 26

Passeuses
Margaux Bouzinac (Terville-Florange), Mallory Caleyron-Steux (Stade Français Paris-Saint-Cloud), Pauline Martin (HPK Hameenlinna/Finlande), Nina Stojiljkovic (Quimper)

Réceptionneuses/attaquantes
Helena Cazaute (Cannes), Juliette Fidon (Béziers), Veronika Hudima (Aris Thessaloniki/Grèce), Lisa Jeanpierre (Mulhouse), Clara Martin (Béziers), Manon Moreels (IFVB), Odette Ndoye (Nantes), Bruna Pezelj (Vandoeuvre-Nancy)

Centrales
Elsa Descamps (UN Las Vegas/Etats-Unis), Clémence Garcia Carrière (Charleroi/Belgique), Pauline Martin (Venelles), Chloé Mayer (Vandoeuvre-Nancy), Leandra Olinga Andela (Mulhouse), Constance Plat (Evreux)

Liberos
Manon Bernard (Vandoeuvre-Nancy), Juliette Gelin (IFVB), Amandine Giardino (Le Cannet), Léa Soldner (Mulhouse)

Pointues
Lara Davidovic (Stade Français Paris-Saint-Cloud), Lucille Gicquel (Nantes), Julie Oliveira Souza (mougins), Maéva Orlé HPK Hameenlinna/Finlande)


PROGRAMME

MATCHS AMICAUX

21 mai 2019 - Vichy
France / Cameroun

22 mai 2019 - Moulins
France / Cameroun

22 juillet 2019 - Saint Brieuc
France / Portugal

23 juillet 2019 - Saint Malo
France / Portugal

2 aout 2019 - Belfort
France / Suede

4 aout 2019 - Belfort
France / Suisse


GOLDEN LEAGUE

25 mai 2019 - 15:00
Hongrie / France

29 mai 2019 - Tourcoing - 20:00
France / Autriche

1er Juin 2019 - Harnes - 18:00
France / Hongrie

9 juin 2019 - 17:55
Autriche / France

12 juin 2019 - Harnes - 20:00
France / Croatie

15 juin 2019 - 15 :00
Croatie / France


CHAMPIONNAT D'EUROPE - PHASE DE POULE

23 aout 2019- 14h30
France / Bulgarie

24 aout 2019 - 17h00
France / Grèce

26 aout 2019 - 17h30
France / Serbie

27 aout 2019 - 17h00
Finlande / France

28 aout 2019 - 20h45
France / Italie

29 aout 2019 - 19h30
France / Turquie