Le Pt Tzitzikostas en visioconférence : Nous avons besoin des Fonds Régionaux de l'UE pour soutenir nos Régions et nos Villes en 1ère ligne face au coronavirus

CER Comité Européen des Régions - 07/05/2020 09:15:00


Sur tous les fronts pour mobiliser les élus européens et pour s'informer de la situation dans chaque pays, Apostolos Tzitzikostas le président du Comité européen des régions (CdR), s'est entretenu avec Martin Eichtinger ministre de la Basse-Autriche. Crise sanitaire oblige, ils ont échangé par visioconférence sur la situation en Autriche et sur les mesures prises par l'UE pour lutter contre la crise sanitaire.

Le président Tzitzikostas a souhaité d'emblée évoquer les travaux du CdR qui a lancé une plateforme des expériences des régions européennes, afin de présenter aux élus et à leurs administrés les initiatives de terrain faites dans toute l'Europe. Des expériences qui sont à la mesure de l'inventivité et du volontarisme des équipes sur place pour aider la population. Ce travail servira aussi à mesurer, évaluer et améliorer les politiques de l'Union européenne pour faire face à cette situation d'urgence.


Un prochain budget européen qui correspond aux enjeux sanitaires, économiques et sociaux

Il a fait valoir que l'UE devait se réunir rapidement, adopter avec célérité le prochain budget européen et prévoir des investissements suffisants pour soutenir l'ensemble des régions et des villes, qui de façon la plus concrète, au quotidien soutiennent la population européenne.

Pour le Comité des régions, la "politique de cohésion" qui est un système de partenariats entre l'UE, les gouvernements nationaux et régionaux (qui ensemble additionnent leurs moyens financiers dans de nombreux projets), est essentielle pour que l'Europe puisse contenir la pandémie et relancer son économie.

Il a rappelé que si des divisions existent entre les États membres, elles doivent être surmontées pour déboucher d'ici au mois de juin, sur un plan de relance adapté à la situation préoccupante des européens. Apostolos Tzitzikostas considère que le contexte justifie pleinement un budget de l'UE audacieux.

" Dans le cas contraire, nous risquons d'affaiblir sérieusement notre capacité à protéger la santé et les droits sociaux de nos concitoyens, à préserver la capacité de production de l'Europe, à aider les entreprises à surmonter la crise et à investir dans un avenir durable», a déclaré le président Tzitzikostas.

De son côté le ministre autrichien a tenu à mettre en relief la solidarité des régions entre elles.
"Le Comité européen des régions est la voix des régions européennes et, à ce titre, il promeut une solidarité entre les collectivités européennes et une cohésion fortes de l'ensemble d'entre elles", a t il déclaré. Monsieur Eichtinger salue les efforts et les mesures prises par les institutions de l'UE pour atténuer la pandémie actuelle de COVID19.


Mettre en avant l'exemplarité des politiques publiques régionales.


Les deux dirigeants ont aussi tenu à relever l'exemplarité des politiques publiques que mettent souvent en place les représentants des Régions et des Villes européennes.
Un secteur préoccupe particulièrement leurs responsables : La protection de l'emploi et la relance de l'économie qui sont des questions clés pour tous les gouvernements locaux et régionaux.


Pour y faire face, la région de Basse-Autriche a mis en place un ensemble de mesures pour faire de l'apprentissage un axe de son intervention afin de développer le marché du travail et la qualité de la formation.
"C'est un exemple de bonne pratique a déclaré le ministre Eichtinger : Les régions européennes peuvent adapter ce modèle à leurs structures correspondantes du marché du travail. Le concept de création d'un réseau régional comportant trois piliers de formation avec les partenaires sociaux s'est avéré une recette efficace contre le chômage des jeunes en Basse-Autriche".

Il a ajouté qu'en 2019, la Basse-Autriche avait enregistré la plus forte baisse du chômage des jeunes par rapport à toutes les autres régions autrichiennes.
La Basse-Autriche bénéficie aussi de fonds européens à hauteur de 6.75 millions d'euros qui proviennent du Fonds social européen. Ce système de partenariat et d'addition des capacités financières entre l'UE et les régions renforce automatiquement sa capacité d'action en faveur de l'apprentissage.

Reconnues par les experts, les mesures d'apprentissage de l'Autriche pourraient être un modèle de référence en terme de modélisation des politiques publiques


Tirer les leçons de la crise du coronavirus et promouvoir l'échange de citoyens


Avec M Eichtinger, le président du Comité européen des régions a fait un état des lieux, des mesures opérationnelles et des stratégies coordonnées dans toute l'Europe et il souhaite apporter à l'UE le point de vue des régions et des villes européennes.

Ils considèrent que la situation actuelle ne fait que renforcer l'urgence de la conférence sur l'avenir de l'Europe, qu'appelle de ses voeux Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne. Dans le cadre de cette conférence, la Commission européenne souhaiterait s'appuyer sur de nouvelles manières de faire participer plus activement les citoyens à des débats ouverts et structurés.
Le Comité des Régions a sur cette question une véritable légitimité

La conférence serait l'enceinte appropriée pour réfléchir à la manière d'améliorer le fonctionnement de l'UE, avec des politiques davantages orientées "citoyen" et de faire de l'UE un acteur mondial indépendant et crédible.
"L'Union européenne doit tirer les leçons de la crise du coronavirus", a déclaré le ministre Eichtinger


En fin d'entretien Apostolos Tzitzikostas tenu à rendre hommage à tous les élus et leurs équipes qui malgré la gravité de la pandémie que ce soit dans de grandes villes ou dans de petites communes se dévouent tous les jour pour le service public.


LA VIDEO DES VILLES ET REGIONS FACE A LA CRISE SANITAIRE


*Martin Eichtinger ministre de la Basse-Autriche en charge du travail et des affaires internationales
NEWS Press Jean François Puech Directeur de la rédaction


CER Comité Européen des Régions


Le Comité des régions est la voix des régions et des villes dans l'Union européenne.

350 membres - élus locaux et régionaux des 28 États membres de l'UE.
6 commissions se partagent des compétences dans les domaines politiques suivants, conformément aux traités:
- emploi, formation professionnelle, cohésion économique et sociale, politique sociale, santé;
- éducation et culture;
- environnement, changement climatique, énergie;
- transports et réseaux transeuropéens;
- protection civile et services d'intérêt général.

6 sessions plénières par an.
Plus de 50 avis par an sur la législation de l'UE.
Plus de 40 consultations de parties prenantes par an.
Plus de 300 manifestations par an.

Président du Comité des régions
President
Apostolos Tzitzikostas

Apostolos Tzitzikostas a été élu Président du Comité européen des régions (CoR) en février 2020 après avoir tenu la présidence de la délégation grecque ainsi que la vice-présidence du Comité européen des Régions depuis juillet 2017. Il est aussi Gouverneur de la Région de Macédoine Centrale
Contact Nathalie Vandelle
Tél. +32 (0)2 282 24 99
nathalie.vandelle@cor.europa.eu


BIOGRAPHIE
​Apostolos Tzitzikostas est né le 2 septembre 1978. Il a fait des études en relations gouvernementales et internationales à l'université de Georgetown, à Washington DC. Diplômé en 2000, il a commencé sa carrière au sein du cabinet du président de la commission des affaires étrangères du Congrès des États-Unis. En 2002, il a obtenu un master en politique publique européenne et en économie au Collège universitaire de Londres. Après ses études, il a créé sa propre entreprise dans le domaine de la production, du traitement et de la normalisation des produits laitiers, sur la base de normes biologiques.

En 2007, il a été élu membre du Parlement grec pour le parti Nea Demokratia (PPE) dans le premier district de Thessalonique. Lors des élections régionales de novembre 2010, il a été élu vice-gouverneur de la région de Macédoine centrale et responsable de la zone métropolitaine de Thessalonique. À la faveur des élections régionales de mai 2014, il est devenu gouverneur de la région de Macédoine centrale et a été réélu à ce même poste lors des élections régionales de mai 2019. En novembre 2019, il a été nommé président de l'Association des régions grecques.

Apostolos Tzitzikostas est membre du Comité européen des régions depuis 2015. En juillet 2017, il a été élu à la tête de la délégation grecque et a été désigné vice-président du Comité européen des régions. Il parle couramment l'anglais et le français, et ses articles sont régulièrement publiés dans des journaux et des magazines grecs et étrangers.