Humanité et biodiversité : Plan de relance de l'économie et biodiversité

Humanité et Biodiversité - 30/09/2020 13:45:00


Le plan de relance du gouvernement a été présenté le 3 septembre 2020 et affiche l'ambition « de construire la France de 2030, [...] qui devra être une économie prospère, écologique et humaine » et non pas pour « reconduire à l'identique l'existant en déversant des milliards de subventions, y compris dans des secteurs dont on sait qu'ils ne peuvent plus opérer comme avant ».

De manière globale, le plan intègre quelques mesures ou actions qui sont favorables à la biodiversité et aborde un certain nombre de sujets dont on peut saluer la présence, comme la lutte contre l'artificialisation, la dépollution et la restauration écologique, la gestion forestière durable et son adaptation climatique, ou encore l'agroécologie et le bien-être animal.

Toutefois, elles restent parcellaires, isolées et avec des moyens très limités. Une approche plus globale des enjeux prioritaires d'érosion de biodiversité pour la France et son activité économique auraient probablement fait relever fortement le niveau d'ambition et de moyens et aurait inciter à une évaluation ex ante des impacts pressentis sur la biodiversité de l'ensemble des mesures du plan pour s'assurer qu'une mesure n'est en contradiction avec la lutte contre l'érosion du vivant.

Par ailleurs, l'absence totale de contreparties, notamment environnementale, aux aides, subventions ou financements à destination des entreprises ou organisations n'est pas acceptable. Il faut s'assurer, avec des moyens proportionnés que les transformations des activités, métiers ou business models vers la durabilité soit effective et que le plan de relance ne soit pas simplement un effet d'aubaine pour maintenir une économie du XXème siècle. Pour accompagner la mise en place de l'ensemble des mesures, des moyens dédiés dans les services des ministères ainsi que les agences comme l'ADEME et l'OFB sont nécessaires, mais sont absent du plan ; tout comme les territoires qui sont incontournables dans la transformation de leurs tissus industriels et des modes de vie.

Ainsi, malgré quelques mesures intéressantes, le plan de relance n'est pas à la hauteur des enjeux et fait trop largement l'impasse sur la protection de la biodiversité.


PLUS D'INFO

Humanité et Biodiversité
Ensemble protégeons le vivant

La biodiversité, ce premier pilier du bien-être humain dont nous dépendons au quotidien, va mal. Toutes les études le confirment. Il convient d'agir aujourd'hui et d'agir puissamment car sauvegarder la biodiversité, c'est sauvegarder la vie et garantir notre avenir. Cette volonté d'action anime Humanité et Biodiversité.

Humanité et Biodiversité est une association nationale loi 1901, reconnue d'utilité publique et agréée au titre de la protection de la nature par le Ministère de l'Environnement. Depuis mars 2015, elle est présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, Hubert Reeves devenant président d'honneur (voir notre communiqué).

Héritière de la Ligue Roc, elle s'est attachée depuis 1976, à défendre la nature. Depuis 2012, avec ce nouveau nom et nos nouveaux statuts, nous affirmons avec force notre engagement pour une prise en compte plus large et plus complète des liens qui unissent l'humanité à l'ensemble du vivant.

Représentation de l'association
Humanité et Biodiversité est habilitée à prendre part au dialogue environnemental par arrêté ministériel du 7 février 2013.
C'est en effet un choix fort de l'association que de siéger dans les enceintes où se construisent les politiques publiques. Notre expertise ne doit pas seulement servir au débat d'idées, nous voulons que nos propositions soient appliquées et pour cela, être où cela se passe est indispensable. C'est ainsi qu'Humanité et Biodiversité est l'une des 8 ONG nationales partie prenante de la Conférence Environnementale (qu'organise chaque année le gouvernement, à l'instar de la Conférence Sociale).

Humanité et Biodiversité siège au :

- Conseil National de la Transition Ecologique (CNTE),
- Comité de suivi de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité,
- Comité national Trame Verte et Bleue,
- Comité pour l'Economie Verte,
- Conseil national de la mer et du littoral (suppléant),
- Groupe national Zones Humides,
- Observatoire National de la Biodiversité,
- Conseil d'Orientation Stratégique de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité,
- Groupe national Santé Environnement et son sous-groupe Santé/Biodiversité,
- Comité thématique Santé Environnement de l'ANSES.
Par ailleurs, nous participons à de nombreux groupes de travail mis en place par les pouvoirs publics comme la Commission chargée de suivre la modernisation du droit de l'environnement, le Comité de pilotage « Eviter, réduire, Compenser », le Comité de domaine des métiers de la biodiversité, la Commission Engagement de la Stratégie Nationale Biodiversité, la Plateforme biodiversité et forêt du Ministère de l'agriculture et de la forêt, le Club « PLUI (plan intercommunal d'urbanisme) et biodiversité », l'espace national de concertation de l'Education à l'Environnement et au Développement Durable, le Comité de pilotage de l'Observatoire de la biodiversité agricole.

Enfin, Humanité et Biodiversité a été invitée à désigner une personne au Conseil Economique Social et Environnemental.


Humanité et Biodiversité



94 RUE LAFAYETTE - 75010 PARIS
01 43 36 04 72

SITE INTERNET




Hubert REEVES
Président d'Honneur