Coronavirus: la Commission dresse la liste des étapes clés pour des stratégies de vaccination et un déploiement de vaccins efficaces

Commission Européenne - 15/10/2020 11:40:00


Tandis que l'Europe apprend à vivre avec la pandémie, la mise au point et le déploiement rapide, à l'échelle mondiale, de vaccins sûrs et efficaces contre la COVID-19 demeurent des éléments essentiels de la solution à apporter, à terme, à la crise de santé publique. Dans ce contexte, la Commission s'emploie à garantir l'accès à des vaccins sûrs dans toute l'Europe et encourage une approche coordonnée des stratégies de vaccination pour le déploiement des vaccins. Dans la perspective des débats entre les dirigeants de l'UE, la Commission présente aujourd'hui les éléments clés que les États membres doivent prendre en considération dans le cadre de leurs stratégies de vaccination contre la COVID-19 afin de préparer l'Union européenne et ses citoyens à l'arrivée d'un vaccin sûr et efficace, ainsi que les groupes pour lesquels la vaccination devrait être envisagée en priorité.

La présidente de la Commission européenne, Mme Ursula von der Leyen, a déclaré à ce propos: «Un vaccin sûr et efficace constitue le meilleur moyen de vaincre le coronavirus et de retrouver une vie normale. Nous avons travaillé dur pour conclure des accords avec des entreprises pharmaceutiques et garantir l'accès aux doses futures. Nous devons désormais faire en sorte d'être pleinement préparés à déployer le vaccin, dès qu'il aura été découvert. Grâce à notre stratégie de vaccination, nous aidons les pays de l'UE à préparer leurs campagnes de vaccination: qui devrait être vacciné en priorité, comment assurer une répartition équitable et comment protéger les plus vulnérables. Si nous voulons que notre vaccination soit couronnée de succès, c'est maintenant qu'il faut se préparer.»

Margaritis Schinas, vice-président chargé de la promotion de notre mode de vie européen, s'est exprimé en ces termes: «Alors que la pandémie revient aux niveaux du mois de mars, il n'en va pas de même pour notre état de préparation. Nous franchissons aujourd'hui une étape importante dans la réponse actuelle de l'UE à la pandémie de COVID-19, dont l'objectif est de garantir des vaccins contre la COVID-19 sûrs, abordables et accessibles à tous dans l'UE, une fois qu'ils seront disponibles. Ce n'est qu'en agissant ensemble que nous éviterons la cacophonie et que nous serons plus efficaces que par le passé.»

Stella Kyriakides, commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, a déclaré quant à elle: «C'est avec une vive inquiétude que j'observe l'augmentation toujours plus rapide des taux d'infection dans l'ensemble de l'UE. Le temps presse: la priorité de chacun devrait être de faire ce qu'il faut pour éviter les conséquences dévastatrices d'un confinement généralisé. Et nous devons tous nous préparer pour les prochaines étapes. Le vaccin ne sera pas une solution miracle, mais il jouera un rôle crucial pour sauver des vies et endiguer la pandémie. Et si un vaccin sûr et efficace est découvert, ou quand il le sera, nous devons être prêts à le déployer le plus rapidement possible, notamment en renforçant la confiance des citoyens dans son innocuité et son efficacité. Ce ne sont pas les vaccins qui sauveront des vies, mais les vaccinations.»

Conformément à la stratégie de l'UE du 17 juin concernant les vaccins, la Commission européenne et les États membres garantissent la production de vaccins contre la COVID-19 au moyen de contrats d'achat anticipé avec des producteurs de vaccins en Europe. Tout vaccin devra être autorisé par l'Agence européenne des médicaments conformément aux normes habituelles en matière d'innocuité et d'efficacité. Les États membres devraient à présent commencer à élaborer une stratégie de vaccination commune en vue du déploiement de vaccins.

Les États membres devraient, entre autres, garantir:

la capacité des services de vaccination de délivrer les vaccins contre la COVID-19, notamment une main-d'oeuvre qualifiée ainsi que des dispositifs médicaux et des équipements de protection individuelle;
un accès facile et financièrement abordable aux vaccins pour les populations cibles;
le déploiement de vaccins présentant des caractéristiques et des besoins de stockage et de transport différents, notamment en ce qui concerne la chaîne du froid ainsi que les capacités de transport et de stockage réfrigérées;
une communication claire sur les avantages, les risques et l'importance des vaccins contre la COVID-19 afin de renforcer la confiance des citoyens.
Tous les États membres auront accès aux vaccins contre la COVID-19 en même temps, sur la base de la taille de la population. Le nombre total de doses de vaccin sera limité au cours des premières phases de déploiement et avant que la production ne puisse être augmentée. Le texte de la communication fournit donc, sans ordre d'importance précis, des exemples de groupes prioritaires à envisager par les pays une fois que des vaccins contre la COVID-19 seront disponibles, notamment:

les professionnels de la santé et les personnes travaillant dans les établissements de soins de longue durée;
les personnes âgées de plus de 60 ans;
les personnes dont l'état de santé les expose particulièrement à des risques;
les travailleurs essentiels;
les personnes qui ne peuvent pas limiter les contacts sociaux;
les groupes socio-économiques plus défavorisés.
Dans l'attente de l'arrivée de vaccins approuvés contre la COVID-19 et dans un souci de garantir parallèlement le maintien d'autres services et programmes de soins de santé et de santé publique essentiels, l'UE doit continuer de limiter la transmission du virus, ce qui peut se faire en protégeant les groupes vulnérables et en veillant à ce que les citoyens adhèrent aux mesures de santé publique. Jusque-là, et très probablement aussi tout au long des premières phases de lancement de la vaccination, les interventions non pharmaceutiques, telles que la distanciation physique, la fermeture des lieux publics et l'adaptation de l'environnement de travail [1], resteront les principaux outils de santé publique pour maîtriser et gérer les flambées de COVID-19.

Contexte

Alors que l'Europe passe à l'étape suivante de la pandémie de COVID-19, il est encore plus impératif que les pays suivent des stratégies et des approches communes en matière de vaccination. Lors de la réunion extraordinaire du Conseil européen du 2 octobre, les États membres ont invité le Conseil et la Commission européenne à intensifier encore l'effort de coordination général et les travaux en vue de la mise au point et de la distribution de vaccins au niveau de l'UE[2].

Le 24 septembre, le centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a publié l'actualisation de son évaluation des risques liés à la pandémie de COVID-19 ainsi qu'un ensemble de lignes directrices pour les interventions non pharmaceutiques (telles que l'hygiène des mains, la distanciation physique, le nettoyage et la ventilation).

Comme l'a indiqué la présidente von der Leyen dans son discours sur l'état de l'Union 2020, l'Europe doit continuer à affronter la pandémie de COVID-19 avec la plus grande prudence, la plus grande responsabilité et la plus grande unité, et se servir des enseignements tirés pour améliorer l'état de préparation de l'Union et la gestion des menaces sanitaires transfrontières.

Le 15 juillet, la Commission a adopté une communication sur la préparation des systèmes de santé de l'UE invitant les États membres à mettre en place des mesures de prévention, de préparation et de réaction destinées à pouvoir réagir rapidement en cas de nouvelle flambée de COVID-19. Cette communication formule une série de recommandations à cet effet, par exemple dans les domaines du dépistage, de la recherche des contacts et des capacités des systèmes de santé. La mise en oeuvre effective de ces mesures nécessite une coordination et un échange d'informations efficace entre les États membres. Les recommandations formulées dans la stratégie restent pertinentes et les États membres sont encouragés à les suivre.

L'une des principales mesures que l'Europe a besoin de prendre pour vaincre la pandémie de coronavirus est d'accélérer la mise au point, la fabrication et le déploiement de vaccins contre la COVID-19. La stratégie de l'UE concernant les vaccins, publiée en juin, présente la voie à suivre.

L'innocuité, la qualité et l'efficacité des vaccins sont les pierres angulaires de tout processus de mise au point et d'autorisation des vaccins et les développeurs de vaccins sont tenus de soumettre une documentation et des données détaillées à l'Agence européenne des médicaments dans le cadre de la procédure d'autorisation de mise sur le marché de l'UE. Après autorisation, la législation de l'UE exige que l'innocuité du vaccin ainsi que son efficacité fassent l'objet d'une surveillance. D'autres données probantes devront être recueillies de manière centralisée pour évaluer, du point de vue de la santé publique, l'incidence et l'efficacité des vaccins contre la COVID-19 une fois qu'ils seront déployés parmi la population. Cela sera essentiel pour vaincre la pandémie et susciter la confiance des Européens.