Ukraine: 1 000 patients ukrainiens transférés dans des hôpitaux européens !

CER Comité Européen des Régions - 10/08/2022 17:35:00

À ce jour, l'UE a coordonné avec succès 1 000 évacuations sanitaires de patients ukrainiens par l'intermédiaire de son mécanisme de protection civile afin qu'ils puissent bénéficier de soins de santé spécialisés dans des hôpitaux de toute l'Europe.

Alors que le nombre de blessés en Ukraine augmente de jour en jour, les hôpitaux locaux peinent à répondre à la demande. Dans le même temps, la Pologne, la Moldavie et la Slovaquie ont demandé un soutien pour les opérations d'évacuation sanitaire (MEDEVAC) à partir de leurs pays respectifs, compte tenu de l'afflux important de personnes. Pour alléger la pression sur les hôpitaux locaux, l'UE coordonne, depuis le 11 mars, les transferts de patients vers d'autres pays européens qui disposent de capacités hospitalières.

Les patients ont été transférés dans 18 pays: l'Allemagne, la France, l'Irlande, l'Italie, le Danemark, la Suède, la Roumanie, le Luxembourg, la Belgique, l'Espagne, le Portugal, les Pays-Bas, l'Autriche, la Norvège, la Lituanie, la Finlande, la Pologne et la République tchèque. Parmi les opérations récentes, on peut citer le transfert de 2 patients vers la République tchèque le 3 août et l'évacuation de 15 patients vers l'Allemagne, de 4 patients vers les Pays-Bas et de 2 patients vers la Norvège le 4 août.

Janez Lenarcic, commissaire chargé de la gestion des crises, a déclaré: «La guerre injustifiée menée par la Russie en Ukraine conduit les systèmes de santé ukrainiens au bord de la rupture. L'UE a intensifié ses opérations en vue d'aider l'Ukraine à faire face à des besoins médicaux qui augmentent vertigineusement. Outre la fourniture de médicaments et de matériel médical à l'Ukraine par l'intermédiaire de notre mécanisme de protection civile, nous coordonnons des évacuations sanitaires. Ainsi, 1 000 patients ukrainiens ont été transférés dans des hôpitaux de 18 pays européens. Je tiens à remercier tous les pays qui accueillent les patients ukrainiens en cette période critique. La solidarité de l'UE sauve des vies.»

Stella Kyriakides, commissaire européenne à la santé et à la sécurité alimentaire, a déclaré: «Depuis le premier jour, l'UE s'emploie sans relâche à soutenir l'Ukraine et sa population face à l'agression militaire brutale de la Russie. Dans ce cadre, le mécanisme de protection civile de l'UE a permis aux patients ayant un besoin urgent de traitements et de soins de recevoir ceux-ci dans des hôpitaux de toute l'UE, tout en allégeant la pression sur les systèmes de soins de santé des pays voisins de l'Ukraine. Il s'agit là d'une véritable manifestation concrète de la solidarité européenne. En concertation avec les autorités ukrainiennes, nous étudions également les moyens de ramener les patients chez eux à l'issue de leur traitement, s'ils le souhaitent. Ce travail salvateur se poursuivra, de même que la détermination sans faille de l'UE à soutenir l'Ukraine».

Contexte

Les évacuations sanitaires bénéficient du soutien financier et opérationnel du mécanisme de protection civile de l'UE. Le système de transfert MEDEVAC soutient le transfert des patients qui remplissent les critères d'admissibilité, qu'ils soient atteints de maladies chroniques ou aient été blessés pendant la guerre. Ce mécanisme permet à la Commission d'indiquer aux autorités ukrainiennes dans quel pays de l'UE/EEE les patients ont été transférés. Pour un transfert sécurisé des données des patients, les dossiers médicaux des patients sont partagés au moyen du système d'alerte précoce et de réaction (SAPR).


CER Comité Européen des Régions


Le Comité des régions est la voix des régions et des villes dans l'Union européenne.

350 membres - élus locaux et régionaux des 28 États membres de l'UE.
6 commissions se partagent des compétences dans les domaines politiques suivants, conformément aux traités:
- emploi, formation professionnelle, cohésion économique et sociale, politique sociale, santé;
- éducation et culture;
- environnement, changement climatique, énergie;
- transports et réseaux transeuropéens;
- protection civile et services d'intérêt général.

6 sessions plénières par an.
Plus de 50 avis par an sur la législation de l'UE.
Plus de 40 consultations de parties prenantes par an.
Plus de 300 manifestations par an.

Président du Comité des régions
President
Apostolos Tzitzikostas

Apostolos Tzitzikostas a été élu Président du Comité européen des régions (CoR) en février 2020 après avoir tenu la présidence de la délégation grecque ainsi que la vice-présidence du Comité européen des Régions depuis juillet 2017. Il est aussi Gouverneur de la Région de Macédoine Centrale
Contact Nathalie Vandelle
Tél. +32 (0)2 282 24 99
nathalie.vandelle@cor.europa.eu


BIOGRAPHIE
​Apostolos Tzitzikostas est né le 2 septembre 1978. Il a fait des études en relations gouvernementales et internationales à l'université de Georgetown, à Washington DC. Diplômé en 2000, il a commencé sa carrière au sein du cabinet du président de la commission des affaires étrangères du Congrès des États-Unis. En 2002, il a obtenu un master en politique publique européenne et en économie au Collège universitaire de Londres. Après ses études, il a créé sa propre entreprise dans le domaine de la production, du traitement et de la normalisation des produits laitiers, sur la base de normes biologiques.

En 2007, il a été élu membre du Parlement grec pour le parti Nea Demokratia (PPE) dans le premier district de Thessalonique. Lors des élections régionales de novembre 2010, il a été élu vice-gouverneur de la région de Macédoine centrale et responsable de la zone métropolitaine de Thessalonique. À la faveur des élections régionales de mai 2014, il est devenu gouverneur de la région de Macédoine centrale et a été réélu à ce même poste lors des élections régionales de mai 2019. En novembre 2019, il a été nommé président de l'Association des régions grecques.

Apostolos Tzitzikostas est membre du Comité européen des régions depuis 2015. En juillet 2017, il a été élu à la tête de la délégation grecque et a été désigné vice-président du Comité européen des régions. Il parle couramment l'anglais et le français, et ses articles sont régulièrement publiés dans des journaux et des magazines grecs et étrangers.